Simple moins de 18 ans

Thomas Allier champion de France simple moins de 18 ans !!!

 

 

"Tout sportif se fixe des objectifs en début de saison, nulle doute que ceux du Romanais Thomas Allier sont largement atteints sur le plan national avec ce nouveau succès acquis en simple ce weekend à Dardilly (69).

C’est après une brève trêve que ce championnat de France simple vient clore cette dernière saison en jeunes pour Thomas. Qualifié directement grâce à sa cinquième place au classement national, il ne débute la compétition que tardivement, étant office lors de la première partie de poule. Il s’impose lors de la seconde contre Brun (Puy-en-Velay) sur le score de 13 à 3. En seizième de finale, il vient à bout de Brunel (Bellegarde en Forez) 13 à 4. Les choses sérieuses commencent le lendemain matin en huitième de finale. Opposé à Bonnet-Ligeon (Cognin), membre du groupe France et vainqueur de Nicolas Bourrin la veille, Thomas sait que la tâche sera rude. Les deux joueurs se rendent coups pour coups et les points restent ainsi partagés jusqu’à mi-parcours. Le Drômois parvient néanmoins à prendre le dessus dans les trente dernières minutes, ce qui lui permet de s’imposer 13 à 8. Les quarts de finales voient une opposition 100% Drômoise puisque Thomas est opposé à Jean Benoit de Saint-Donat. Les débats sont moins serrés puisque le Romanais prend le jeu à son compte et les devants rapidement. L’écart au tableau d’affichage reste conséquent jusqu’au terme de cette partie, le joueur de l’Herbasse ayant probablement laissé tout son influx dans la partie précédente face à Vercher. Le programme ayant décidé ainsi, les demi-finales se déroulent en début d’après-midi  avec une confrontation au sommet face à Rivaux (Cognin). Contre un joueur finaliste en combiné et vainqueur en doubles, Thomas sait que chaque boule aura son importance et pourra être déterminante. Un esprit de revanche flotte inévitablement au-dessus de cette partie puisque qu’il n’oublie pas que Rivaux est responsable de son échec lors des demi-finales en doubles avec Nicolas Bourrin un mois plus tôt. Dès la première mène les choses sont posées. Le Romanais magistral au point pousse son adversaire à tirer un but d’annulation. Ce tir est réussi et le ton bel et bien donné. Mais Thomas, qui réalise incontestablement sa meilleure partie du weekend, garde la main mise sur les débats lors des mènes suivantes. Plus adroit au tir et surtout plus précis au point, il s’impose 13 à 2, prenant ainsi une belle revanche en décrochant son billet pour l’ultime partie. La finale qui se déroule devant un public nombreux, voit à nouveau les clubs de Romans et de Cognin opposés. En effet, Rodamel (Cognin) est sorti vainqueur de son opposition face à Mayoussier (Romans) en demi-finales. Nulle doute qu’il se voyait coiffer une nouvelle fois un second Romanais au cours de la finale. En effet, pourtant habitué à ce genre de grand rendez-vous, Thomas affiche un tout autre visage que lors de la partie précédente.  Difficile pour lui de trouver le grain au point, de viser juste au tir, il rate complétement son début de partie alors que Rodamel essaye d’en tirer avantage. Ni le temps mort, ni un point laissé par son adversaire n’arrivent à relancer le joueur à damiers visiblement impuissant face à cette contre-performance. Mais c’est bien mal connaitre Thomas et son caractère que de penser que la partie est jouée et le titre perdu. Alors que le chronomètre (15 minutes de jeu restant), et le tableau d’affichage (6 à 10) ne plaident pas non plus en sa faveur, le Romanais retrouve son visage compétiteur et son attitude déterminée. Le score s’en ressent immédiatement avec deux points supplémentaires ajoutés à son compteur qui lui permettent de réduire l’avantage pris par son adversaire (8 à 10). Il reste alors 7 minutes de jeu et au minimum deux points à faire pour changer la donne. Il suffisait de demander, puisque ce fut chose faite. Déstabilisé par ce retour soudain Rodamel ne parvient à faire compter que deux boules aussitôt contrées par le Drômois qui en profite et glisse deux points cruciaux, ratant même de peu la gagne. Une mène supplémentaire voit donc le jour pour départager les deux protagonistes. Premier à jouer Thomas met une belle boule. Rodamel s’en-tête à pointer mais rate ses deux premières. Mieux placée, la troisième vient reprendre le point obligeant son adversaire à tirer. Le Romanais s’élance avec succès. Le Savoyard a alors une ultime chance d’espérer gagner avec sa dernière boule qui emprunte le même chemin que la précédente. Thomas a maintenant deux boules pour frapper et rempoter cette confrontation. Il en suffit d’une pour cela. Il remporte ainsi son dixième titre national !!! « Ouf ! Je suis très content mais aussi soulagé de ce résultat. Je me suis fait peur au cours de cette finale. Je ne sais pas ce que j’avais et où j’étais, mais je n'étais pas là. Je n’arrivais pas à trouver le grain et mes repères au tir, c’est dur de se dire qu’on rate une telle partie, surtout après celle que je venais de faire face à Rivaux. Puis j’ai eu un déclic, j’avais les jambes et l’envie donc aucune raison de donner une telle prestation. J’ai enfin joué à mon niveau en fin de partie et ça a heureusement payé. Ce titre clôt une magnifique saison en jeunes sur le plan national, je suis ravi que cette page boulistique se tourne de cette manière. Je le savoure d’autant plus que je suis entourée par mes grands-parents qui m’ont toujours suivi et mes parents qui se démènent toute l’année pour que je puisse en être là aujourd’hui. Ce titre est une récompense personnelle mais aussi une pour mon club et pour toutes les personnes qui m’ont entouré pendant toutes ces magnifiques années.»"


Ajouté le 01/09/2014 par Mélany -